Ribeauvillé & l’Alsace

Ribeauvillé est idéalement placé au coeur de l’Alsace pour découvrir dans les alentours Riquewihr, Colmar , Kaysersberg et les innombrables villages aux maisons colorées à colombages avec leurs façades garnies de géraniums.

 

La ville de Ribeauvillé

Terroir & traditions

Ribeauvillé, petite ville de 4 900 habitants, s’étend sur la Route des Vins aux pieds des Vosges. Elle a su conserver des traditions à ne pas manquer, comme la fête médiévale annuelle, le Pfifferdaj.


Du Moyen-Âge à nos jours

Du Moyen-Âge

À nos jours

Au VIIIème siècle, on trouve mention d’un domaine appelé « Ratboldo vilare », (ferme de Ratbald) vers 760 qui a donné en allemand moderne Rappoltsweiler, en alsacien Rappschwihr et en français Ribeauvillé. Il s’agissait de biens pouvant avoir fait partie du duché d’Alsace puis du patrimoine des comtes d’Eguisheim, et enfin, par mariage, des biens du duché de Franconie. Le terme de Ratbold devint le patronyme de la famille chargée d’administrer le domaine et qui fortifia les rochers au-dessus de Ribeauvillé: Rappolstein, le rocher de Ratbold. Les terres de Ribeauvillé passèrent des ducs de Franconie aux évêques de Bâle. Avec l’effondrement de l’empire de Charlemagne, les seigneurs de Rappolstein s’émancipèrent et construisirent trois châteaux: St-Ulrich, Girsberg et le Haut-Ribeaupierre. Ils eurent beaucoup d’influence dans la région et s’illustrèrent dans les Croisades. Il s’allièrent à Rodolphe de Habsbourg dans la course à l’empire. Ribeauvillé s’agrandit et fut dotée de remparts, vers 1290. Les seigneurs de Ribeaupierre étendirent leur influence et quittèrent leur château au milieu du XVIème siècle pour occuper une autre demeure, qui est actuellement le lycée. Une grande partie de la famille, ainsi que la ville, passèrent au protestantisme. Ribeauvillé passa sous la seigneurie des Birkenfeld à la mort du dernier représentant des Ribeaupierre. L’industrie des étoffes se développa alors. Les remparts furent en majeure partie démolis avec l’arrivée de l’industrialisation. Vers 1879, Ribeauvillé a pu compter près de 8 000 habitants, avec l’établissement d’un tramway reliant la cité au chemin de fer Strasbourg-Mulhouse, au 19ème siècle.


Les Ménétriers

Les Ménétriers

Figures de Ribeauvillé

D’après la légende, il y a plus de 600 ans, un seigneur de Ribeaupierre aurait donné une pièce à un ménétrier (musicien ambulant) qui avait cassé son instrument. Pour le remercier de sa générosité, les ménétriers choisirent cette famille comme suzerain. En réalité, au Moyen-Âge, les empereurs avaient besoin de surveiller cette corporation, et ils choisirent un seigneur alsacien pour en assurer le patronage et lui assurer une organisation.
Ainsi est née la fête des ménétriers : c’était l’occasion de se retrouver et de résoudre les querelles. Les ménétriers se réunissaient dans les auberges de la ville pour la fête de la Nativité de la Vierge (8 septembre) : ils assistaient à la messe, puis rendaient hommage au seigneur dans la grande cour du château ; le lendemain, le tribunal tenait audience. Pendant tous ces jours, régnait une ambiance de fête dans toute la ville. Cette tradition continue à être fêtée chaque année le 1er dimanche de septembre.